PAR LA FOI, IL FAUT CROIRE FERMEMENT, SIMPLEMENT, TOTALEMENT… VERS LE BONHEUR ÉTERNEL DE CONNAÎTRE DIEU, DIT JÉSUS

Mon Église, avant que l’heure du monde cesse, connaîtra un triomphe éclatant. —Jésus

Par MICHEL CLOUTIER, journaliste, écrivain, fondateur du magazine électronique Québec Presse, Montréal, Paris, Washington.

Ces mots SONT de Jésus de Nazareth:

«Actuellement, l’humanité n’est qu’ossements, que ruines calcinées, pesantes mortes, plongées dans les ornières  fétides  des vices et des hérésies.

Il n’y a plus d’esprit, de cet esprit qui est vie dans la chair et vie dans l’éternité, et qui différencie l’homme de l’animal.

L’homme a tué ce qu’il a de meilleur en lui. Est-il une machine? Est-il une bête? Est-il un cadavre? Oui, il est tout cela.

Une machine parce qu’il passe sa journée dans l’automatisme d’un dispositif qui agit parce qu’il doit agir, par la force de ses pièces mises en mouvement Mais il agit sans se rendre compte dans ce qu’il y a de beau dans ce qu’il fait. De même l’homme de lève, se couche après avoir mangé, travaillé, s’être promené, avoir parlé, sans jamais comprendre ce qu’il fait de beau ou de laid. Simplement parce que, privé comme il est d’esprit, il ne distingue plus le beau  du laid, le bien du mal.

Photo miraculeuse de Jésus de Nazareth obtenue par Frère Élie des Apôtres de Dieu, en Italie, en 2002. Beaucoup, voyant Frère Elie parler « seul », lui demandaient : « A qui parles-tu ? Que vois-tu ? » Frère Elie, las de ces demandes, en référa à Jésus. Celui-ci l’envoya photographier un mur blanc dans une église. Elie y prit 36 photos. Toutes sortirent blanches, à l’exception de cet unique cliché.

C’est une bête, parce qu’il se satisfait de dormir, de manger, d’accumuler de la graisse sur son corps et des provisions das son gîte, ni plus ni moins que ce que fait la bête qui fait de ces opérations le but de sa vie  et la joie de son existence, et il justifie tout, égoismes et violences, par cette loi vile et brutale de la nécessité de piller pour être rassasié.

 

L’HOMME ACTUEL EST VÉRITABLEMENT UN CADAVRE

C’est un cadavre, parce que ce qui fait dire d’un homme qu’il est vivant, c’est la présence de l’esprit dans sa chair. Quand l’âme s’en va, l’homme devient un cadavre. L’homme actuel est véritablement un cadavre, maintenu droit et en un mouvement par le sortilège de la mécanique ou du démon. Mais c’est un cadavre.

Alors je dis:

«Ossements desséchés, voici que j’insufflerai en vous mon Esprit et vous revivrez. Je ferai revenir sur vous les nerfs et repousser les chairs et retendre sur vous la peau; je vous donnerai l’esprit et vous revivrez, et vous saurez que je suis le Seigneur.»

 

ENSUITE VIENDRA L’ÈRE DE L’ESPRIT VIVANT

EXULTEZ DE JOIE CAR JE METTRAI FIN AU TEMPS DU MAL… (TEXE A VENIR)

Soyez le premier à commenter sur "PAR LA FOI, IL FAUT CROIRE FERMEMENT, SIMPLEMENT, TOTALEMENT… VERS LE BONHEUR ÉTERNEL DE CONNAÎTRE DIEU, DIT JÉSUS"

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée


*