CARLO ACUTIS, le «Saint patron d’internet» à 15 ans! C’est le plus jeune Bienheureux du Ciel en ce début du nouveau siècle

«L’Eucharistie, c’est l’autoroute du Ciel» — Carlo Acutis

Par Michel Cloutier, journaliste, écrivain, fondateur du magazine électronique JOURNAL QUÉBEC PRESSE, Montréal, Paris, Washington.

ASSISE, ITALIE,  NOVEMBRE 2020 —

Quelle extraordinaire nouvelle! CARLO ACUTIS, mort précocement à l’âge de 15 ans en 2006, est aujourd’hui (14 ans plus tard), élevé parmi les Bienheureux et les Saints de l’Église catholique, depuis sa béatification dans la basilique supérieure d’Assise, basilique papale de Saint-François, en ce 10 octobre dernier, dans la ville du même nom. C’est la dernière étape avant la Sainteté.

Le corps du jeune Italien n’a pas été retrouvé « intact » mais « intègre », c’est à dire muni de tous ses organes, d’expliquer l’évêque d’Assise. S’il est passé par une phase normale de décomposition, il a été réassemblé avec « art et amour » pour être présenté aux fidèles.

Carlo ayant subi une hémorragie du cerveau à la fin de sa vie, une reconstruction de son visage a en effet été nécessaire.

Le visage juvénile du Bienheureux Carlo Acutis.

D’une certaine manière, son visage « juvénile » est de nouveau visible, a expliqué le prélat.

Quant à son cœur, que l’on peut désormais considérer comme une relique, il se trouve désormais dans la Basilique Saint François d’Assise, auprès du saint qu’il admirait, au Sanctuaire du Dépouillement (de la Spogliazione) à Assise, selon le site «Forum catholique, l’imitation de Jésus-Christ.»

Allez sur le site officiel : http://www.carloacutis.com

 

Quel joie céleste!

Une première en ce nouveau siècle pour cet adolescent italien, hors du commun, le plus jeune contemporain, un garçon féru des réseaux sociaux comme tant d’autres jeunes de notre temps, mais conquis par Jésus pour devenir un modèle, un phare de lumière, ayant les yeux tournés vers «mon Ami, mon Maître, mon Sauveur et ma Force qu’est Jésus», confiait l’ado.

 

LE CORPS  DE CARLO ACUTIS A LE MÊME POIDS: 70 KILOS 14 ANS PLUS TARD

Il fut le témoin lumineux de l’Évangile durant ses quinze années d’existence. (1991-2006).

Vie courte mais intense, cet adolescent lumineux, décédé des suites d’une leucémie foudroyante, a gardé son poids. Exhumé 14 ans après sa mort, il a gardé la même taille, 1, 82 m et le même poids, 70 kilos. Il avait eu l’intuition de sa mort précoce. Sa maman Antonia a retrouvé dans son ordinateur une note annonçant: « Quand je pèserai 70 kilos, je vais mourir. », de rapporter la journaliste Marie Duhamel, de la Cité du Vatican, assignée à la couverture de la béatification du 10 octobre 2020.

« Carlo avait en lui une prédisposition naturelle pour le sacré », a pour sa part, confié sa mère, Antonia Salzano, au journal Corriere della Sera, au début de cette année.

 

Le miracle pour la béatification

À partir de sa première communion, il n’avait jamais manqué la messe quotidienne: « Être toujours uni à Jésus, tel est le but de ma vie », disait-il. Pour lui, la communion était son autoroute pour le Ciel. Il s’offrait également des moments d’adoration à chaque eucharistie. Puis, il se confessait à toutes les semaine.

(Avec Anita Bourdin, journaliste)

Déjà, de son vivant, la prière de Carlo à la Vierge de Pompéi obtenait la guérison d’une femme, souffrant d’une tumeur, révèle sa maman Antonia.

Mais le miracle retenu pour la béatification, c’est la guérison d’un petit garçon du Brésil, Matheus, né avec une malformation du pancréas, ce qui l’empêchait de manger des aliments solides.

Son curé, le Père Marcelo Tenorio, invita la paroisse à une neuvaine, le 12 octobre 2013. Puis, il appliqua un morceau d’un pull de Carlo sur le petit garçon de 6 ans. Le lendemain celui-ci commençait à manger. Une résonance magnétique a révélé que son pancréas était devenu normal. Une guérison instantanée, complète, durable, inexplicable pour la science.

 

Antonia, son émouvante maman, se laisse photographier devant le corps conservé de son fils béatifié.

«Je te donnerai beaucoup de signes et tu seras maman à nouveau», avait annoncé Carlo.

Justement, parmi ces signes, voici qu’Antonia, courant sur ses 43 ans, allait être de nouveau mère en 2010. En effet, elle mit au monde des jumeaux, Michele et Francesca. Ils étaient présents à la béatification du 10 octobre, avec leurs parents.

 

Mme Antonia Salzano confie que lorsque son enfant décéda, elle s’est mise à réciter la glorieuse prière de Job: « Le Seigneur a donné, le Seigneur a enlevé. Béni soit le nom du Seigneur! ». Elle ajoute: « Nos enfants ne nous appartiennent pas, ils nous sont confiés. Je sens Carlo plus présent que lorsqu’il était en vie. Je vois le bien qu’il fait » au Sanctuaire du Dépouillement (de la Spogliazione) à Assise. 

 

Les jumeaux Michèle et Francesca,  présents avec leurs parents à la béatification du 10 octobre 2020.

Sa maladie a d’abord semblé une simple grippe. Puis le pieux ado a ressenti une forte fatigue et du sang apparut dans ses urines.

Face à cette terrible épreuve, il  disait alors: « J’offre ces souffrances pour le Pape (Benoît XVI), pour l’Église, et pour aller droit au paradis sans passer par le purgatoire. » Selon le cardinal Vallini, Carlo fait preuve d’une grande maturité chrétienne qui «nous stimule et nous encourage à prendre la vie de foi au sérieux».

 

Voici d’autres  textes tirés de la BBC et l’agence de presse du Vatican:

Octobre 2006: le médecin le fait hospitaliser. Le verdict est terrible: « leucémie myéloïde aiguë M3 ». Carlo réagit en disant: « Dieu m’a donné un beau réveil. » Transféré dans un autre hôpital, il dit: « Je ne sortirai pas d’ici vivant. »

 

«Je suis content de mourir, car j’ai vécu ma vie sans négliger une seule minute en choses qui ne plaisent pas à Dieu».

Sa mère souligne le paradoxe, maintenant que son corps a  été retrouvé intact (le 23 janvier 2019): les médecins avaient dit à ses parents qu’ils ne pouvaient pas donner les organes de leur enfant, du fait de sa maladie.

 

 

 

Le reliquaire contient le coeur intact du Bienheureux Carlo Acutis. Il porte, inscrites ces paroles: « L’eucharistie, mon autoroute pour le Ciel ».

SON COEUR PRÉSERVÉ DANS LE RELIQUIAIRE

Son coeur, retrouvé « parfait » est aujourd’hui préservé dans le reliquaire qu’à porté en procession, le diacre, suivi d’Andrea et Antonia Acutis, à la cérémonie de la béatification.

 

 

SES PENSÉES…

Plusieurs livres lui sont consacrés dont celui-ci.

«Tous les hommes naissent comme des originaux, mais beaucoup meurent comme des photocopies. Ne permets pas que cela t’arrive ! » recommandait le jeune Carlo à sa génération.

«Si les hommes savaient ce qu’est l’Éternité, ils feraient tout leur possible pour changer de vie… La conversion n’est autre que le regard porté du bas vers le Haut, un simple mouvement des yeux suffit.»

Pour l’évêque d’Assise, « François et Carlo » sont indissociables: union à Dieu, eucharistie, amour de Marie – chapelet quotidien -, amour des pauvres, vie selon l’Évangile, désir de Carlo de reposer à Assise.

 

L’adoration eucharistique apporte la pureté du coeur et de l’âme.

«Trouve Dieu, et tu trouveras le sens de ta vie… Tout passe… Ce qui nous rendra vraiment beaux aux yeux de Dieu, ce sera la façon dont nous l’aurons aimé et nous aurons aimé nos frères.» Un  amour qu’il puisait à son intense vie eucharistique. Le reliquaire porté en procession avec ses parents au début de la célébration le béatifiant, porte inscrites ces paroles:

 « L’eucharistie, mon autoroute pour le Ciel ».

Fervent de l’adoration eucharistique, il disait aussi:

 

«Devant Jésus, vous devenez des saints», disait Carlo.

« Quand on s’expose au soleil, on bronze; quand on se met devant Jésus Eucharistie, on devient saint! ».

Dans l’Eucharistie il puisait cette proximité avec toute personne.

Celui qui s’approche tous les jours de l’Eucharistie va « directement au ciel ». D’aucun interprètent aussi la conservation exceptionnelle de son corps comme un signe eucharistique, promesse de vie éternelle.

 

Carlo Acutis ouvre la voie «à une nouvelle génération de saints.»


Jour de détente.

«Qu’avait de spécial ce garçon d’à peine quinze ans ?», c’est à cette question somme toute naturelle que répond le cardinal Vallini.

Il décrit un jeune «normal, simple, spontané, sympathique, qui aimait la nature et les animaux, jouait au foot», avait de nombreux amis de son âge et s’était pris de passion pour l’informatique.

«Son amour de l’Eucharistie a fondé et entretenu son rapport à Dieu»

Le cardinal Vallini rapporte que le jeune homme participait tous les jours à la messe et restait de longs moments en adoration devant le Saint-Sacrement. C’est là que le Christ vivait en lui.

D’évidence, Carlo avait un rapport personnel, intime et profond avec Jésus, qui était «son Ami, son Maître, son Sauveur, la force de sa vie et le but de tout ce qu’il faisait».

Il puisait dans l’énergie du Seigneur pour faire du bien aux autres.

Précoce en tout, Carlo, était magistralement doué: à six ans, il maîtrise déjà l’ordinateur, tourne dans la maison avec le badge « Informaticien scientifique ». À 9 ans, il écrie des programmes électroniques grâce aux livres de la bibliothèque de l’institut polytechnique. Il utilisait donc le PC et le web pour diffuser l’Évangile.

Il servait les pauvres dans la maison des soeurs de Mère Teresa, et chez les Capucins. Le soir, il sortait, apportant de la nourriture et des boissons chaudes aux clochards. Avec ses économies, il leur offrait des sacs de couchage. Il était accompagné par le domestique de la maison, un Indien, Rajesh Mohur, qui devint chrétien en voyant Carlo s’occuper des nécessiteux.

Il récitait aussi chaque jour le chapelet, il parlait de ce moment comme du rendez-vous galant de sa journée et taquinait sa mère, Antonia, en affirmant que la Vierge était la seule femme de sa vie.

De plus, voyant que beaucoup de gens passaient des heures au soleil à se faire bronzer, il réagissait ainsi: «Mais devant Jésus, vous devenez des saints!» Il était profondément convaincu que cette relation avec Jésus élève notre âme, nous aide intérieurement.

Faire connaître Jésus à tous, au quotidien

Sa maman Antonia Salzano et lui.

Outre la prière, la mission est l’autre trait distinctif de la foi héroïque du jeune bienheureux, explique le cardinal Vallini. Il éprouvait un «ardent désir», celui de faire connaître Jésus au plus grand nombre de personnes possible.

Il le fit d’abord par l’exemple de sa vie, partout, au quotidien, avec spontanéité, quitte à devoir affronter «des incompréhensions, des obstacles, et à être parfois pris en dérision».

Avec son Ami Jésus.

Il faisait preuve d’une «capacité extraordinaire» à témoigner des valeurs auxquelles il croyait et défendait ainsi «avec ardeur» la sainteté de la famille et la sacralité de la vie, suscitant l’admiration.

Sur la route de l’école, le jeune garçon s’arrêtait pour parler aux sans-abris et les écouter, leur laissant parfois un peu de son argent de poche ou son goûter. Il était soucieux des pauvres, des handicapés, des personnes âgées.

Il voyait le visage de Jésus dans celui des personnes tenues en marge de la société. «Carlo ne s’est jamais replié sur lui-même», c’est «une vie lumineuse toute donnée aux autres, comme le Pain Eucharistique», explique le cardinal Vallini.

INTERNET: UN LIEU DE RENCONTRE

Il devint un génie de l’informatique.

«Carlo a utilisé internet au service de l’Évangile pour atteindre le plus grand nombre de personnes possible», a déclaré le cardinal Agostino Vallini lors de la cérémonie de béatification.

«Les jeunes étaient peut-être fatigués d’une pastorale qui, malgré tous ses efforts, est peut-être un peu en décalage avec son temps», a déclaré le porte-parole de l’Église, Enzo Fortunato, selon l’agence France-Presse.

«Mais le Seigneur intervient dans l’histoire et les affaires humaines et nous donne ces lumières directrices», a-t-il ajouté.

Pour CARLO, Internet n’était pas un lieu de fuite mais de rencontre, de partage, de respect réciproque. Il n’en était pas esclave et rejetait le cyberharcèlement, explique encore le cardinal Vallini.

 Jésus « est en ligne »: 136 miracles eucharistiques dans l’Église

Carlo témoigne de sa foi devant les jeunes.

Ce qui semble incroyable, c’est qu’avec un ordinateur somme toute relativement obsolète, il ait réussi à rejoindre des milliers de personnes sur tous les continents, mettant ainsi «Jésus en ligne» à travers une exposition sur les miracles, remarquera, sa maman Antonia.

 

Ainsi donc, le jeune italien avait créé un site internet en affichant plus de cent miracles eucharistiques avec photographies et descriptions. Pour en arriver là, il lui fallut deux années de recherches et de voyages à travers divers pays, dans lesquels ses parents se sont aussi investis pour finalement exposer 136 miracles eucharistiques reconnus par l’Église.

 

Une partie de l’exposition.

Aux États-Unis, notamment, 10 000 paroisses ont déjà accueilli l’exposition de Carlo. D’ailleurs, l’événement se déroule toujours en divers lieux. L’itinéraire eucharistique fait le tour du globe, jusque dans les sanctuaires tels que Fatima, Lourdes, la Guadalupe, etc.

À chaque descente d’avion, dans ses larges investigations avec ses parents, Carlo ne manquait jamais de dénicher d’abord une église pour aller assister à la célébration eucharistique et à  l’adoration. C’était primordial.

LES MIRACLES SE MULTIPLIENT

Que du bonheur à lire sur lui!

Sa maman raconte deux épisodes: Neuf jours après sa mort un nouveau miracle eucharistique fut attesté au Mexique, à Tixtla: une hostie se mit à saigner. Un sang du groupe AB comme celui du Suaire de Turin, et du miracle de Lanciano (Italie), et des cellules cardiaques. Du sang « frais » encore quatre ans après.

Le 12 octobre 2008, deuxième anniversaire de sa mort, en Pologne, à Sokolka, une hostie tombée à terre pendant la communion et conservée dans un coffre fort, se transforma quelques jours plus tard en cellules cardiaques avec du sang du groupe AB.

UN GÉNIE DE L’INFORMATIQUE

Quel regard pénétrant que ce jeune Carlo!

Sa mère Antonia ajoute que Carlo fut précoce en tout, « magistralement doué »: à six ans, il maîtrisait l’ordinateur, tournait dans la maison avec le badge « Informaticien scientifique ».

À 9 ans, il écrivait des programmes électroniques grâce aux livres de la bibliothèque de l’institut polytechnique. Il voulait utiliser le PC et le web pour diffuser l’Évangile. C’est un « influenceur » de Dieu. Il s’est occupé de sites web pour des organisations catholiques locales, créant également certains de ses propres sites.

 

Recueillement et demandes d’intecessions.

Le Bienheureux était également impliqué dans des œuvres de charité. Il dépensait son propre argent pour aider les personnes défavorisées de sa région. Il a également fait du bénévolat dans une soupe populaire à Milan.

Avec ses économies, il achetait des sacs de couchage pour les sans-abri et, le soir, il leur apportait des boissons chaudes, a déclaré sa mère à l’Agence de presse catholique.

 

 

 

Carlo: prédisposition naturelle pour le sacré

Les publications se multiplient sur lui.

Né à Londres en mai 1991 de parents italiens, sa famille s’est rapidement installée à Milan, en Italie, où il a passé la majeure partie de sa vie.

Sa mère, Antonia Salzano, précise: «Quand j’ai connu mon mari qui étudiait l’économie à Genève, je n’allais pas à la messe. Carlo avait une prédisposition naturelle pour le sacré. À trois ans et demi, il demandait à entrer dans les églises pour saluer Jésus. Dans les parcs de Milan, il cueillait des fleurs pour les offrir à Marie.

 

Il affectionnait les animaux tout comme Saint-François d’Assise.

À 7 ans, il a demandé à faire sa première communion (au lieu de 10 ans). «Nous l’avons laissé libre. Cela nous paraissait beau et nous avons demandé une dérogation.»

«Carlo m’a sauvée. J’étais une analphabète de la foi. Je me suis rapprochée de la foi grâce au p. Ilio Carrai, le « Padre Pio » de Bologne. Autrement je me serais sentie discréditée en tant qu’autorité parentale! C’est un chemin qui dure encore aujourd’hui. J’espère au moins finir au purgatoire. »

 

Neuvaine proposée par:  https://hozana.org/

VISITEZ LE SITE  https://hozana.org/coin-priere

(Texte, extrait du site Hozana):  «Depuis sa sa béatification à Assise le 10 octobre 2020, nous avons un nouvel ami au Ciel. En ces temps difficiles, Carlo vient faire briller une petite lumière dans nos obscurités. Quelle grâce veux-tu demander, de quel cadeau du Ciel as-tu besoin ?

 

La cérémonie de la béatification.

Carlo a prié toute sa vie avec foi, et il a reçu le cadeau le plus grand : celui de vivre avec Jésus pour l’éternité, et c’est tout son bonheur. Carlo a conduit ses proches et sa famille à se rapprocher du Christ. Il a affronté la maladie, comme nous dans cette période d’inquiétude et d’épidémie.

Alors que l’on est de plus en plus dépendant à nos écrans, lui s’est librement engagé sur Internet pour annoncer la Bonne nouvelle, en fuyant toutes les occasions de dépendance.

Et toi, que demandes-tu ? Guérison, libération, renouvellement dans ta foi ? Réveille le bienheureux qui est en toi.

 C’est déjà le bon moment pour demander de grandes choses à Dieu par la prière de Carlo !

Comment la prier

La neuvaine que nous proposons ci-après entremêle des citations de Carlo en français avec des passages de la Bible et propose chaque jour de demander à Dieu de montrer à l’Eglise des preuves de la sainteté de l’adolescent défunt.

La prière dite d’intercession (prière aidée par un ami – Carlo) reprise chaque jour dans la neuvaine a été encouragée par l’Église (avec imprimatur).

Cette prière dite avec le cœur peut être source de vrais miracles.

Prière de la neuvaine:

Bienheureux CARLOS ACUTIS, prie pour nous!

«Dieu notre Père, Toi qui nous as donné le témoignage ardent du jeune Bienheureux Carlo Acutis, qui fit de l’Eucharistie le centre de sa vie et la force de son engagement quotidien pour que les autres aussi T’aiment plus que tout.

Nous te rendons grâce de l’avoir élevé parmi les Bienheureux et les Saints de Ton Église. Confirme ma Foi, augmente mon Espérance, vivifie ma Charité, à l’exemple de Carlo, qui, en grandissant imprégné de ces vertus, vit désormais auprès de Toi.

Accorde-moi la grâce dont j’ai tant besoin… (l’exprimer) Je m’en remets à Toi, mon Père, à Ton doux Fils Jésus, dans la puissance du Saint Esprit; je me confie à la Vierge Marie, notre si douce Mère, et à l’intercession de Ton Serviteur Carlo Acutis. Ainsi soit-il!»

FIN DU TEXTE. LA PRIÈRE EST TIRÉE DU SITE: (https://hozana.org/)

 

Carlo, c’est le geek de Jésus, le cyber-apôtre, que le pape François veut donner aux jeunes comme modèle.

Carlo Acutis

Le Bienheureux Carlo Acutis s’intéressait autant au football qu’aux ordinateurs, étant passionné d’informatique et de nouvelles technologies depuis son jeune âge. (Crédit photo, Alamy).

——– AUTRE TITRE, CELUI DE LA CHAÎNE FRANCE 24———–

Millénaire béatifié: le pape met le génie technologique tardif sur la voie de la sainteté

Le Pape François a déclaré que la béatification d’un jeune génie italien de l’informatique était un signe pour les jeunes que «le vrai bonheur vient de mettre Dieu en premier».

Carlo Acutis, qui est sur la voie de la sainteté après avoir été béatifié dans la ville ombrienne d’Assise, a contribué à diffuser l’enseignement catholique romain en ligne avant sa mort de leucémie à l’âge de 15 ans en 2006. Il est le plus jeune contemporain à être béatifié.

Acutis apprit lui-même à coder alors qu’il était encore à l’école primaire, avant d’utiliser ses compétences pour créer des sites Web pour des organisations catholiques ainsi que pour un site répertoriant les miracles.

Vers la canonisation, espère-t-on.

 

 

 

 

 

 

 

Les mains du Bienheureux Carlo.

 

 

 

 

 


RÉACTIONS DES LECTEURS:

«Carlo Acutis a traversé le Ciel de l’Église comme un météore» —Éric Lauture, théologien, de Trois-Rivières, Québec.

«Quel  modèle pour notre monde en quête de Dieu! Désormais, je fais comme lui: messe eucharistique quotidienne et adoration, puis confession mensuelle. C’est l’autoroute du Ciel!» — Michel Cloutier, journaliste, écrivain, auteur de ce reportage, depuis Trois-Rivières, au Québec.

Naissance
Londres, Royaume-Uni
Décès (à 15 ans)
Monza, Italie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Vénéré à Sanctuaire de la Spogliazione à Assise
Béatification 10 octobre 2020 à Assise, par le cardinal Agostino Vallini
Vénéré par l’Église catholique
Fête 12 octobre
Saint patron de la jeunesse catholique et des usagers d’internet

15 Comments sur "CARLO ACUTIS, le «Saint patron d’internet» à 15 ans! C’est le plus jeune Bienheureux du Ciel en ce début du nouveau siècle"

  1. I was recommended this blog via my cousin. I’m no longer sure whether this publish is written by him as nobody else realize such
    targeted approximately my problem. You are incredible!
    Thanks!

  2. Very nice post. I simply stumbled upon your blog and
    wished to say that I have truly enjoyed browsing your weblog posts.
    In any case I’ll be subscribing for your feed and I am hoping you
    write again very soon!

  3. Its like you read my mind! You seem to know a lot about this, like
    you wrote the book in it or something. I think that you can do with some pics to drive the message home a
    little bit, but other than that, this is excellent blog.
    A great read. I’ll certainly be back.

  4. Hello! I know this is somewhat off topic but I was wondering if you
    knew where I could get a captcha plugin for my comment form?
    I’m using the same blog platform as yours and I’m having difficulty finding one?

    Thanks a lot!

  5. Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though
    you relied on the video to make your point. You clearly know what youre talking about,
    why throw away your intelligence on just posting videos to your site when you could
    be giving us something enlightening to read?

  6. Hi, I read your blogs regularly. Your story-telling style is awesome,
    keep it up!

  7. Hello there, You have done a fantastic job. I’ll certainly digg it and personally recommend to my
    friends. I’m sure they will be benefited
    from this site.

  8. I cannot believe that everything we challenge ourselves with in life makes a difference.
    At all times squandered thinking about the various things that people
    experience each and every moment can be really important,
    as no other man will probably face your life for any of us.
    I feel that people need to be a whole lot more grounded.
    Science is marvelous, yet so much of what we think about
    is indeed abstract. Having a cup of coffee is a zen process that brings one back again to the present
    second. We must become more in the here
    and now, without being stressed by life and the dilemmas we confront every day. https://twitter.com/souforum

  9. Greetings from California! I’m bored to death at work so I decided to browse your site
    on my iphone during lunch break. I love the information you provide here and can’t wait to take a lookk when I get home.
    I’m amazed at how fast your blog loaded on mmy moibile .. I’m not even using WIFI, just 3G ..
    Anyhow, wonderful site!
    website

  10. It’s an remarkable piece of writing designed for all the online viewers; they will take
    benefit from it I am sure.

  11. I visited many web sites except the audio feature
    for audio songs existing at this website is actually excellent.

  12. Hello, just wanted to say, I loved this blog post.
    It was inspiring. Keep on posting!

  13. Remarkable! Its genuinely awesome paragraph, I have got
    much clear idea on the topic of from this paragraph.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée


*